Mascaret

<retour>


MASCARET


Cette année, nous avons enfin pu observer le fameux phénomène naturel qu'est le mascaret. Il est visible lors des marées à haut coefficient en août et septembre. Nous nous sommes donc avancés hier soir, samedi 11 septembre 2010, à Saint Pardon sur Vayres. Petit village sur la Dordogne qui est devenu LE village où chaque année voit arriver des centaines de personnes venant de toute la France, de l'Europe et même, du monde entier pour voir ce phénomène.

Et en effet, il s'agit bien d'un phénomène spectaculaire qui est à voir au moins une fois dans sa vie. En fait, ce phénomène n'est visible que sur une soixantaine de fleuves dans le monde dont la Gironde et la Dordogne en France. Le plus spectaculaire étant, semble-t-il, sur le fleuve de Quiantan en Chine où les vagues peuvent atteindre neuf à dix mètres de hauteur. Pas la peine de vous dire qu'il n'y a pas de surfeurs qui s'aventurent au moment de son passage. Mais cela n'empêche pas les gens de venir voir au plus prêt à leur risque et péril. Comme en 2000 où les vagues étaient si hautes qu'elles ont provoquaient des pertes humaines !

Nous sommes donc arrivés environ une heure et demi avant et déjà, la seule route qui mène au port est pleine de voitures garées sur les bas-cotés et les chemins annexes. Après avoir trouvé une place, nous nous sommes dirigés à pieds vers le village. Arrivé sur la place, nous nous sommes rendu compte que celle-ci était déjà à moitié pleine. Principalement encore par des surfeurs et leurs planches, prêts à affronter les flots ! Mais aussi par des photographes professionnels. Ensuite sont arrivés les curieux comme nous.

Commence alors l'attente de l'arrivée du mascaret lui-même pendant environ une heure ... l'un contre l'autre, puisqu'au fur et à mesure que le temps passe, les gens continuent d'arriver... L'impatience commençant à s'installer, l'air devient électrique et même étouffant. Le seul spectacle devenant la tête du voisin pour les uns, ou l'appareil des photographes pour les autres. Les mieux lotis, comme nous ..., en avant-poste au bord de la rivière, peuvent observer le départ des surfistes qui prennent l'eau un par un ou en petit groupe pour ensuite naviguer à la queue le-le jusqu'au fameux tournant de la Dordogne à environ 2 km de là.

Enfin, l'heure arrive, et avec un décalage de quelques minutes par rapport à l'heure annoncée, le phénomène commence à apparaitre au loin. Nous apercevons une frange sur toute la largeur de la rivière qui s'avance lentement. Nous distinguons aussi une ligne de points noirs au loin qui sont poussés comme des bouchons devant cette marche qui sont, en fait, les premiers surfeurs qui prennent la vague.

Au début silencieux, nous nous rendons compte qu'un bruit sourd commence aussi à monter en même temps que le phénomène avance vers nous. Qui deviendra un grondement comme un torrent qui gonflerait sous la chute progressive d'une forte pluie.

C'est à une centaine de mètre que nous constatons qu'en fait, derrière ce front, suit une bonne dizaine de vagues qui rend le fleuve houleux. Celles-ci sont sens pitié quand aux surfeurs malchanceux qui perdent l'équilibre en les secouant dans tous les sens avant de les laisser sur place.

Liens sur le sujet :
> Calendrier et coefficients des marée
> Mascaret de Quiantan
> Vue aérienne du port de Saint Pardon
> Le Mascaret sur le site Internet de la commune de Vayres
> Le Wiki du Mascaret

<< Les photos >>


























<retour>

Cette page a été consultée 2648 fois